Les SCPI, un placement attrayant mais pour quels objectifs ?

Depuis plusieurs années les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) affichent de bons rendements même en période de crise (Rendement SCPI). Contrairement à un investissement immobilier classique qui n’est pas à la portée de tous, les SCPI démarrent avec un ticket d’entrée dès 1 000 €.

Les SCPI appelées également investissement pierre-papier sont des fonds collectifs contrôlés par l’AMF (Autorité́ des Marchés Financiers).  Les SCPI permettent de placer son argent dans la pierre en bénéficiant d’une gestion déléguée et d’une mutualisation des risques liés au secteur de l’immobilier.

Schématiquement, elles sont divisées en plusieurs milliers de parts, qui, elles, sont achetées par des particuliers. En contrepartie de l’acquisition de parts de SCPI, l’acquéreur perçoit régulièrement sa quote-part de loyer ou une valorisation dans le temps.

Nous pouvons distinguer trois formes de SCPI : les SCPI de rendement, les SCPI fiscales et les SCPI de plus-value.

Facilement accessibles, les SCPI permettent à chacun d’investir en fonction de ses objectifs, de ses moyens ainsi que de sa situation. De plus, il existe différentes façons de les acquérir : au comptant, à crédit, par le biais d’une assurance vie ou encore en démembrement de propriété.

Acquérir des parts de SCPI à crédit

Une personne en phase de constitution de capital aura typiquement intérêt à acquérir des parts de SCPI à crédit étant donné la régularité de son revenu et la solidité de son patrimoine.

Ainsi, avec un crédit in fine (paiement des intérêts chaque mois, remboursement du capital à la fin) ou amortissable (crédit classique, remboursement chaque mois d’une part d’intérêts et de capital) sur une durée de 10 à 15 ans, il pourra se constituer un patrimoine immobilier. Les SCPI représentent une vraie alternative à l’immobilier en direct.

Acquérir des parts de SCPI via un contrat d'assurance vie

Les personnes cherchant à valoriser un capital ou à le protéger dans le cadre notamment d’un contrat d’assurance vie, les SCPI peuvent être acquises dans le cadre d’une unité de compte.

Dans ce cas, c’est la fiscalité et les règles de liquidités de l’assurance vie qui s’appliquent et qui sont à ce jour très avantageuses.

Acquérir des parts de SCPI en nue-propriété

L’opération consiste à acquérir la nue-propriété des parts de SCPI pour un prix décoté par rapport à la valeur de pleine propriété, en contrepartie de l’absence de revenus pendant une certaine période (pendant la durée de l’usufruit). Par exemple chez Corum, la décote à l’achat s’échelonne de 12 à 47 % en fonction de la durée de démembrement choisie, maximum sur 20 ans. Durant cette période, vous ne toucherez pas de rémunération. A l’issue, vous récupérez automatiquement la pleine propriété des parts et vous percevez donc enfin les dividendes.

Cette solution a pour avantage de permettre d’optimiser certaines situations fiscales. Par exemple, en décalant la date de perception des revenus fonciers à une situation comme la retraite où vous serez moins imposé qu’en activité.

Pour conclure…

Investir dans des SCPI, c’est acquérir de l’immobilier sans souci de gestion et au montant de votre choix. Attention toutefois, comme lors de l’achat d’un appartement, on ne choisit pas une SCPI par hasard, l’acquisition doit être bien étudiée. Nous vous recommandons de diversifier vos SCPI.

Simple dans son principe, la SCPI permet une adaptation à de nombreuses situations patrimoniales. Afin de préconiser la meilleure façon d’acquérir des parts de SCPI, un accompagnement par un conseiller patrimonial est recommandé.

Les articles publiés sur ce site web ont été rédigés par GB Consulting à l’aide d’articles, livres, formations, vidéos ou autres supports d’informations. Ils ont un objectif exclusivement informatif et gardent un caractère général. Par ailleurs, les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et sont susceptibles d’évoluer ultérieurement.

loi PINEL

Dispositif « Pinel » : opportunités et pièges à éviter

Ce dispositif d’investissement a été conçu pour soutenir la construction et la mise en location de logements dans les zones où la demande immobilière peine à être satisfaite.
Afin d’inciter les particuliers à investir dans le neuf, le gouvernement a prolongé le dispositif « Pinel », en y ajoutant quelques modifications.

Lire la suite »
produits-structures

Comprendre les produits structurés

Environnement de marché à action très volatile, taux d’épargne peu rémunérateur, contrainte de l’immobilier locatif… les produits structurés tirent leur épingle du jeu et séduisent de plus en plus les investisseurs.

Lire la suite »
risque-fiscal

Le risque fiscal c’est quoi ?

Il s’agit d’un contrat d’assurance décès à fonds perdu qui prévoit en contrepartie du paiement d’une cotisation le versement d’un capital à un bénéficiaire désigné, en cas de décès de l’assuré.

Lire la suite »