produits-structures

Comprendre les produits structurés

Environnement de marché à action très volatile, taux d’épargne peu rémunérateur, contrainte de l’immobilier locatif… les produits structurés tirent leur épingle du jeu et séduisent de plus en plus les investisseurs.

Les produits structurés

Ce sont des instruments financiers alternatifs aux produits dynamiques tel que les actions et les obligations.

Ils peuvent être détenus sur un contrat d’assurance vie, sur un PEA, sur un compte titres ou encore un Plan Epargne Retraite.

Ils permettent de bénéficier d’un potentiel de rendement lié à la performance du sous-jacent*, tout en assurant une protection partielle ou totale du capital à l’échéance. Ils ont ainsi pour objectif d’offrir un rendement à risque pondéré.

Leur durée de vie est limitée dans le temps. La valeur de remboursement à l’échéance d’éprendra de la performance du sous-jacent. Ainsi le capital à l’échéance se retrouvera donc majoré ou minoré.

Une meilleure visibilité de performance

Contrairement au fond traditionnel qui reposent sur une gestion active, les produits structurés sont créés dans un cadre contractuel précis et en toute transparence.

En effet, on définit en amont du lancement plusieurs paramètres tel que :

  • La durée
  • Le potentiel de gain
  • Le mécanisme de remboursement
  • Le niveau de protection

 

Ces paramètres sont définis selon les différents scénarios d’évolutions du sous-jacent. Cela permet à l’investisseur d’avoir une certaine visibilité de potentiel de performance ainsi que de juger du risque maximum.

Différents types de produits structurés

Les produits de rendement : permettent une visibilité du rendement jusqu’à l’échéance. Ils reposent sur un principe de coupons, distribués ou capitalisés, durant la vie du produit.

Les produits « auto-call » : offrent la possibilité d’être rappelé par anticipation. Le remboursement automatique du produit a ainsi lieu avant la date de maturité du produit si la condition de rappel est remplie (ex. performance de l’indice positive ou nulle à l’une des dates de constatation). Dans le cas contraire, le produit continue jusqu’à la prochaine date de constatation.

Les produits d’indexation : permettent de s’associer à la performance d’un sous-jacent, à la hausse comme à la baisse.
Pour en savoir plus, cliquez-ici.

Différents niveaux de protection du capital à maturité

Capital garanti : permet un remboursement total du capital à l’échéance, quelques soit l’évolution du sous-jacent. A condition que l’investisseur est gardé son placement sur toute la durée de vie du produit. Compte tenu de cette protection, le rendement est généralement faible, la priorité étant mise sur la sécurité.

Capital protégé : permet une protection partielle du capital jusqu’à un certain niveau de baisse du sous-jacent. En dessous de ce seuil, l’investisseur subira une perte en capital proportionnellement à la baisse du sous-jacent. La perte en capital peut être partielle ou totale.

Attention, un risque de perte en capital existe en cas de sortie à l’échéance ou en dehors des dates de remboursement anticipé. Dans tous les cas, une sortie anticipée entraîne des pénalités.

En résumé

Les produits structurés ont pour but de limiter les risques tout en servant une rémunération minimale malgré les variations des marchés financiers.

Les produits « autocall » représentent 90 % du marché, ils sont très appréciés des investisseurs car la durée d’investissement est potentiellement courte.

Cependant, les produits structurés restent complexes, ils nécessitent un accompagnement afin d’évoluer les risques, les avantages et inconvénients.

 * Le sous-jacent est l’actif sur lequel est indexée la performance du produit structuré. Il peut être une action, un indice de marché, un panier d’actions, une stratégie d’investissement ou toute autre variable.

Les articles publiés sur ce site web ont été rédigés par GB Consulting à l’aide d’articles, livres, formations, vidéos ou autres supports d’informations. Ils ont un objectif exclusivement informatif et gardent un caractère général. Par ailleurs, les appréciations formulées reflètent l’opinion de leurs auteurs à la date de publication et sont susceptibles d’évoluer ultérieurement.

produits-structures

Comprendre les produits structurés

Environnement de marché à action très volatile, taux d’épargne peu rémunérateur, contrainte de l’immobilier locatif… les produits structurés tirent leur épingle du jeu et séduisent de plus en plus les investisseurs.

Lire la suite »
risque-fiscal

Le risque fiscal c’est quoi ?

Il s’agit d’un contrat d’assurance décès à fonds perdu qui prévoit en contrepartie du paiement d’une cotisation le versement d’un capital à un bénéficiaire désigné, en cas de décès de l’assuré.

Lire la suite »